Photo Eric Manas

 

Grand Prix de la Musique symphonique de la S.A.C.E.M. 2006 et nommé aux "Victoires de la musique classique" à cinq reprises en 2004, 2005, 2007, 2008 et 2012, Nicolas Bacri, né à Paris en 1961, est l'auteur de plus de cent-quarante partitions dont sept Symphonies, neuf Quatuors à cordes, deux Opéras en un acte, sept Cantates, onze Motets pour choeur a cappella, onze Concertos (quatre pour violon, deux pour clarinette, deux pour trompette, pour violoncelle, pour piano, pour flûte) et plusieurs autres œuvres concertantes (Requiem, Folia, Symphonie concertante, les 4 Saisons, Une Prière, Divertimento, Notturno etc...) pour divers instruments, quatre Trios avec piano, trois Sonates pour violon et piano, deux pour violoncelle et piano, une pour alto et piano, trois Sonates pour piano, des Sonates et Suites pour violon, alto ou violoncelle solos...
Le rayonnement de sa musique dépasse d'année en année les frontières de la France avec d'importants concerts aux USA, en Asie, en Grande-Bretagne, en Suède, en Finlande et, particulièrement, en Allemagne.

Parmi les succès récents qui confirment la place singulière de N. Bacri au sein d'une nouvelle génération de compositeurs réconciliés de façon créative et personnelle avec le "sentiment tonal", on peut citer son opéra en un acte Cosi fanciulli, écrit en collaboration avec Eric-Emmanuel Schmitt pour David Stern et Opera fuoco donné au Théâtre des Champs-Elysées en juin 2014, ses Melodias de la melancolia (Quatre chansons sur des paroles de Alvaro Escobar-Molina) écrites pour le disque de Patricia Petibon intitulé Melancolia (Deutsche Grammophon), créés et enregistrées à Madrid en octobre 2011 avec l'Orchestre National d'Espagne dirigé par Josep Pons ; son Concerto tenebroso (L'hiver, op. 80 n°3, extrait des 4 Saisons), commande jointe de l'Ensemble Orchestral de Paris et de l'Orchestre symphonique de Gävle pour François Leleux, créé au Théâtre des Champs-élysées en janvier 2010 et repris à Gävle (Suède) la même année ; Entre terres, (dédié aux mineurs et anciens mineurs du monde entier) pour récitant, orchestre et choeurs, commande de l'Orchestre de Douai, créé en novembre 2009 (Intégral distribution) ; sa Sixième Symphonie, écrite en 1998 à la demande de Radio-France pour l'émission Alla breve, et enregistrée par l'Orchestre National de France sous la direction de Leonard Slatkin (reprise par l'Orchestre Symphonique de Londres sous la direction de Daniel Harding en 2003 au Royal Festival Hall) et son Divertimento, pour piano, violon et orchestre, commande de la Ville de Paris, créé par Evelina Borbei/Svetlin Roussev et l'Orchestre Philharmonique de Radio-France dirigé par Pascal Rophé au Théâtre du Chatelet, diffusé en direct par France-Musique et télévisé (2000) repris en 2006 pour la même occasion, Salle Pleyel, avec Bertrand Chamayou/Svetlin Roussev et l'Orchestre Philharmonique de Radio-France dirigé par Ion Marin.

En 2007 le pianiste Julien Quentin lui commande et crée en direct sur les ondes de la Radio Suisse Romande en février 2008 sa Deuxième sonate op. 105 qui sera reprise de nombreuses fois par Eliane Reyes qui l'enregistre pour la firme Naxos en 2011 sur un disque nommé aux ICMA en 2012.
En 2002, son œuvre, Une Prière, dans sa version pour violon et orchestre, est enregistrée par la firme RCA (BMG - Choc du Monde de la musique), avec Laurent Korcia et l'Orchestre symphonique de la WDR de Cologne sous la direction de Semyon Bychkov qui, dans la foulée, commande à N. Bacri son 3° Concerto pour violon, créé, enregistré et télévisé (Allemagne) en novembre 2003 par la violoniste zurichoise Mirjam Tschopp.

C'est encore l'Allemagne, en mars 2006, qui suscitera la création de son Concerto amoroso (Le printemps), dédié à François Leleux et Lisa Batiashvili, commande jointe du Alte Oper de Francfort et du Tapiola Sinfonietta (Helsinki), ainsi que Quasi una Fantasia (Concerto pour trois violons et orchestre), (commande du Festpielhaus de Baden-Baden pour Lisa Batiashvili, Alina Pogoskina, Baïba Skride et le Mahler Chamber Orchestra dirigé par Constantinos Caridis) le 4 juillet 2010, tandis que les années 2009 à 2016 auront été marquées principalement par une collaboration suivie avec :

1° ) L'Orchestre de chambre de Paris (ex-Ensemble Orchestral de Paris) dont il est le compositeur associé de 2009 à 2011, (association qui culminera lors du concert du 24 mai 2011 où la reprise de ses Three Love Songs, pour soprano et orchestre et la création mondiale du dernier volet des 4 Saisons, Concerto luminoso (L'été), seront données au Théâtre des Champs-Elysées, en direct sur France musique)

2°) Le Festival des forêts (Compiègne) où il est en résidence de 2010 à 2013 (et qui programmera une trentaine de ses oeuvres les plus importantes dont la création mondiale de la Sinfonia da Requiem, du quatrième concerto pour violon Winter's Night et du cycle complet des 4 Saisons avec François Leleux)

3°) L'Ensemble Matheus (Jean-Christophe Spinosi), l'Orchestre régional Victor Hugo (Franche-Comté/Jean-François Verdier), le Tapiola Sinfonietta (Helsinki), l'Orchestre de l'Opéra de Massy (Dominique Rouits), l'Orchestre d'Auvergne, l'Orchestre National de Lille, le Choeur Britten (Nicole Corti), l'Ensemble K (Alsace), le Trio Zodiac (USA)

4°) les solistes Patricia Petibon, François Leleux, Lisa Batiashvili, Eliane Reyes et Sébastien van Kuijk

En savoir plus sur Nicolas BACRI