Festival lyrique des Arènes de Vérone

FESTIVAL LYRIQUE DES ARENES DE VERONE

Qui m'aurait qu’un jour je serai fan d’opéras ? Oui, depuis plusieurs années, je me suis mise à aimer cette forme de spectacle et je comprends mieux aujourd’hui l’attraction que pouvait avoir Vérone sur la génération de mes parents. Pour eux, amateurs d’opéras, c’était le  lieu où il fallait se rendre car ce festival était une vraie fête populaire.

Avec évidence, Opéra Bel Canto ne pouvait manquer d’organiser un voyage lyrique  dans cette ville au long passé historique. Située en Vénétie, sur les bords de l’Adige, Vérone fut une place importante à l’époque romaine comme en témoigne les Arènes, monument symbole du Ier siècle après J.C, où se déroulaient les combats des gladiateurs ; c’est là que se produisent  depuis 1913, avec Aïda en 1ère représentation lors du centenaire de la naissance de Verdi, chaque été,  les grands classiques d’opéras ( Aïda, Tosca, Carmen) sur  une des plus vastes scènes à ciel ouvert pouvant accueillir jusqu’à 30 000 personnes. Les grands noms du lyrique se sont succédés comme Maria Callas qui y a fait ses débuts en 1947 jusqu’à Anna Netrebko pour la 1ère fois aux Arènes en 2019 dans Il Trovatore.

Mais revenons au voyage lyrique : en 2015, c’est Vérone qui est choisi. Un hôtel, tout près des Arènes,  est réservé du 9 au 12 juillet, une visite guidée de la ville ,  avec ses palais du XIV s,  est organisée sans oublier le fameux balcon de Juliette, dans la demeure supposée des Capulets . Au passage, disons que Shakespeare n’a jamais mis les pieds à Vérone et qu’il s’est inspiré d’une nouvelle italienne de la fin du XVè s. … ! Un petit groupe d’Opéra Bel Canto participe au voyage, apprécie la prestation de la guide durant la visite et assiste à 2 opéras superbes : Tosca de  Puccini et Nabucco de Verdi. Cette escapade à Vérone restera un moment fort dans les mémoires , tout était réuni dans ce bel endroit :  convivialité, gastronomie, esprit festif, tourisme et LE LYRIQUE dans un cadre GRANDIOSE.

En 2020, les opéras La Traviata et Aïda étaient au programme mais … vous connaissez la suite…

 Ecoutons le fameux air E lucevan le stelle chanté par Roberto Alagna

Nicole

Nous utilisons des cookies sur notre site Web

Veuillez confirmer, si vous acceptez nos cookies de suivi. Vous pouvez également refuser le suivi, de sorte que vous pouvez continuer à visiter notre site Web sans aucune donnée envoyée à des services tiers.